labels et certifications bio

Votre magasin Bio de Chartres propose des produits bio et naturels avec divers Labels et Certifications.

Les labels et certifications Bio ont fleuri entre 1980 et 2000 en réaction à l’intensification de la production industrielle agricole. À l’heure actuelle, il existe une trentaine d’organismes certifiant des produits biologiques. Afin de mieux les distinguer, suivez le guide des labels bio.

Un label est un signe apposĂ© sur l’emballage d’un produit afin d’informer le consommateur que ce produit respecte un ensemble de critères dĂ©finis dans un cahier des charges particulier.

L’application des critères du cahier des charges est contrĂ´lĂ©e par un organisme indĂ©pendant de certification, lui-mĂŞme reconnu par l’Etat. Autrement dit, un label est une garantie pour le consommateur et un engagement de la part d’un producteur qui doit accepter les contrĂ´les imposĂ©s mais qui, en retour, bĂ©nĂ©ficie de la notoriĂ©tĂ© et de la protection du label concernĂ©.

Un label Bio est donc une sorte de certificat figurant sur l’emballage qui indique que le produit a Ă©tĂ© fabriquĂ© et conditionnĂ© selon des conditions respectueuses de l’environnement et de l’homme.

Un label Bio ne garantit cependant pas que le produit est 100% naturel et bio ! Par le jeu des pourcentages, un cosmĂ©tique peut ĂŞtre labellisĂ© « bio » alors qu’il ne contient que 10% d’ingrĂ©dients issus de l’agriculture biologique.

En France, on parle de label « bio » et non pas de label « naturel » car le terme « naturel » ne correspond Ă  rien (contrairement Ă  l’Allemagne oĂą on parle plus de cosmĂ©tique naturel que de bio).

Ce terme n’est ni protĂ©gĂ©, ni rĂ©glementĂ©. Peu importe les matières premières ou les procĂ©dĂ©s de fabrication, n’importe quelle marque peut se dire « naturelle ».

comprendre le logo biologique

Depuis 2010, le label européen impose à tous les fabricants de produits issus de l’agriculture biologique d’afficher sur leur emballage la fameuse feuille verte, symbole de la certification Bio Europe. Créé en 1985, le label français AB possède aujourd’hui les mêmes garanties que son semblable européen. Si certains produits affichent les deux logos, c’est parce que le logo AB est mieux connu des consommateurs.

La charte européenne impose une interdiction totale des pesticides et engrais chimiques de synthèse. Elle tolère l’utilisation de produits d’origine naturelle à certaines conditions.

Les OGM sont également formellement interdits. Un produit transformé bio peut toutefois contenir 5% d’ingrédients non-bio. C’est dans ces 5 % que peuvent éventuellement se glisser les OGM dont la contamination ne peut excéder 0,9% (et donc quasi indétectable). Par ailleurs, les produits transformés doivent contenir au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Un produit ne peut être 100% bio car une culture bio peut être pollinisée par une culture d’OGM voisine*. La mixité au sein d’une même exploitation et pour une même espèce bio/non bio est interdite mais il est possible de conduire en bio et non bio des variétés facilement distinguables.

logo natrue

Natrue est un label créé par plusieurs fabriquants de cosmétiques naturels et biologiques dont la charte est très exigeante. Luttant contre le greenwashing, l’organisme se concentre sur la composition des produits et vérifie tous les ingrédients ainsi que l’ensemble des procédés de fabrication. Toute substance artificielle est bannie des produits certifiés.

La certification comporte trois niveaux. Le premier concerne les cosmĂ©tiques naturels qui renferment un seuil minimal d’ingrĂ©dients naturels et un seuil maximal de substances transformĂ©es d’origine naturelle. Le second regroupe les cosmĂ©tiques en partie issus de l’agriculture biologique oĂą 70% des ingrĂ©dients naturels doivent provenir de production biologique contrĂ´lĂ©e et/ou de cueillette sauvage contrĂ´lĂ©e. Et enfin, les produits entièrement bio dont 95% des ingrĂ©dients naturels issus de culture biologique contrĂ´lĂ©e et/ou de cueillette sauvage contrĂ´lĂ©e.

logo nature et progrès

Fondé par des professionnels et des consommateurs en 1964, l’organisme Nature&Progrès se base sur une agroécologie paysanne et locale. Depuis la création de son logo en 1971, la charte de l’association est indépendante de la réglementation européenne. Son cahier des charges ne cesse d’évoluer pour mieux se concentrer sur les enjeux écologiques actuels.

Favoriser l’agriculture paysanne et biologique demeure une de leurs priorités. Tous les aliments doivent être certifiés N&P par des membres de l’organisme et les productions ne doivent pas agresser les plantes ou les animaux. L’huile de palme est d’ailleurs interdite dans tous les produits N&P puisque même bio sa production ne respecte ni l’homme (conditions sociales défavorables), ni la biodiversité (déforestation). Tout comme Bio Cohérence, les fermes sont 100% bio et local.

Slow cosmétique

Depuis 2013, la certification Slow Cosmétique possède un système de contrôle différent des labels de cosmétiques bio. À la manière du guide Michelin et de son système d’étoiles, les membres de l’association remettent la mention “Slow Cosmétique” à des produits qu’ils ont évalués au préalable. Toute marque qui souhaite obtenir cette mention demande à être contrôlée. Les enseignes sont récompensées pour le respect de trois grands critères: une cosmétique raisonnable, écologie et humaine et peuvent recevoir une à trois étoiles.

logo ecocert

Écocert est un organisme de certification français crĂ©Ă© en 1991 au label Ă©ponyme. AgrĂ©Ă© par le Ministère de l’Agriculture, le label se retrouve surtout sur les emballages des cosmĂ©tiques et produits d’hygiène.

Les produits certifiĂ©s contiennent au minimum 95% d’ingrĂ©dients d’origine naturelle et transformĂ©s selon des procĂ©dĂ©s respectueux de l’environnement. Les parfums et colorants de synthèse ainsi que les silicones sont interdits dans leur composition. Ă€ la fin de la fabrication, les cosmĂ©tiques ne sont ni testĂ©s sur les animaux, ni ne renferment de matières premières animales.

logo cosmebio

ContrĂ´lĂ©e par Ecocert ou QualitĂ© France, CosmĂ©bio est une association de professionnels de la cosmĂ©tique naturelle et Ă©cologique. Deux labels appartiennent Ă  l’organisme: Cosmebio (biologique) et Cosmeco (Ă©cologique). Depuis 2002, les membres Ĺ“uvrent en faveur du dĂ©veloppement de produits de cosmĂ©tique issus de l’agriculture biologique et de la chimie verte.

Au minimum, 95% d’ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle (50% des ingrédients végétaux sont certifiés AB et 5% de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique). En tant que propriétaire, l’association est la seule à pouvoir délivrer les logos à ses adhérants.

logo usda

Le label américain United States Departement of Agricutlure (USDA Organic) ressemble beaucoup au label européen mais ne s’organise pas de la même manière. En effet, les produits bio américains sont classés sous trois distinctions. Les produits entièrement issus de l’agriculture biologique reçoivent le label 100% organic. Ceux dont 95% des ingrédients sont bio peuvent utiliser le terme “organic” et ceux comprenant 70% d’aliments bio peuvent afficher sur l’emballage “made with organic ingredients” (“produit avec des ingrédients bio”).

logo bdih

Créé en 1951, le BDIH est une association d’entreprises commerciales et industrielles de médicaments, produits diététiques et soins. L’organisme met en place des contrôles sur les composants des produits adhérants. Comme Qualité France, le BDIH ne possède pas de charte mais demande aux entreprises partenaires de suivre une directive.

Plus de 440 entreprises membres font partie du BDIH. Plusieurs points fondamentaux régissent la directive. Les matières premières doivent être d’origine végétale et provenir de l’agriculture biologique. Les produits et matières premières ne doivent pas être testés sur les animaux ni au cours de fabrication ni du contrôle de produits fini (à la différence de Qualité France). Le recours aux rayonnements radioactifs est formellement interdit.

logo demeter

Depuis 1928, l’association Demeter se base sur l’agriculture biodynamique, un système de production agricole inspiré d’un courant spirituel nommé l’anthroposophie. Il s’agit, en autre, d’adapter son mode de production aux cycles lunaires et planétaires.

En plus de bannir l’utilisation massive de produits chimiques pour préserver qualité des sols et des végétaux, Demeter favorise le développement de la biodiversité afin de renforcer la santé de la planète. Tout comme ses voisins, les labels Demeter et Biodyn certifient les mêmes garanties que le règlement européen à quelques exceptions près. Les produits transformés doivent se composer à 90% d’aliments certifiés Demeter. Les 10% restant doivent être certifiés bio.

logo bio cohérence

En 2010, une nouvelle réglementation de l’agriculture bio a évincé la charte française au profit de l’européen. Aujourd’hui, le logo est conservé mais les critères bio français s’allègent. Des acteurs du développement durable ont donc créé un label qui reprend tous les critères plus strictes de l’ancien label bio AB.

La certification Bio Cohérence est plus stricte car le cahier des charges exige que les produits bio soient cultivés, produits et transformés sur le sol français. L’association oeuvre pour que toutes les entreprises, fermes et autres structures agricoles bio soient françaises et reçoivent un revenu équitable. La conviction humaniste ne s’arrête pas là, le bien-être animal est surveillé de manière assidue.

Tous ces labels sont donc synonymes de produits ne contenant aucun élément nocif pour l’homme ou l’environnement. Ces labels excluent aussi les tests sur les animaux, les procédés de fabrication polémiques pour la santé ou peu éco-responsables. 

Si vous voulez un produit «bio», cherchez toujours le label sur le produit ! Si il n’y a pas de label reconnu, il ne s’agit pas d’un produit qui puisse vous garantir que tous les critères habituels de la cosmétique bio sont respectés ! Il faudra donc lire la liste INCI pour en être certain(e).

Attention cependant à ne pas faire l’amalgame suivant qui consisterait à dire: «pas de label bio = mauvais produit» ! Certains fabricants, pour différentes raisons qui leur sont propres (financières, idéologiques, philosophiques…), ne veulent pas de labels mais vendent des produits qui sont tout à fait honorables ! Le consommateur a alors tout intérêt à savoir lire les listes d’ingrédients des cosmétiques et se renseigner auprès du fabricant lui-même. 

Enfin, il est important de ne pas se laisser alpaguer par des produits non labellisés mais aux mentions attractives telles que « au beurre de karité bio » où seul le karité est bio alors que la majorité des ingrédients est inerte ou polluante… Les labels bio permettent en partie, de se libérer du greenwashing accrocheur qui veut faire passer pour « vert » un cosmétique qui ne l’est pas.